Forum de la compagnie ludique

Zombicide, warhammer, warmachine, hordes, jeux de rôle et jeux de société, X-wing, et autres, à la section jeux de rôle, de société et de figurines au CSA
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés

Aller en bas 
AuteurMessage
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyJeu 15 Nov - 22:46

Salut à tous,

Hier soir nous avons fait une petite partie avec Guillaume F et je compte ici en faire un petit rapport. Guillaume jouait Elfes noirs et je jouais mes Hommes bêtes.

L'affrontement est raconté par mon chef qui a assisté au désastre.

"On était bien parti avec les gars pourtant. L'idée était juste d'empêcher ces petits êtres de s'enfuir.
Mais il a fallu que ça tourne vinaigre. On était planqué vraiment pas loin d'eux et plutôt bien répartis sur le terrain.
Bon on était peut-être pas si bien planqués puisque dès le début de notre approche ces saloperies ont pu nous arroser de leurs flèches à la con. Faut dire qu'à cet endroit là, y avait pas trop de quoi se cacher et comme ils étaient tous en hauteur il fallait traverser des putains de passerelles.
Du coup, en à peine 5 minutes j'avais mon chaman qui s'était pris un carreau dans la viande et qui se roulait par terre en disant que ça faisait mal, pas très sérieux le chaman sur ce coup.
Mes petits Gors se sont séparés pour tenter de prendre en tenaille deux petits êtres tout frêles, v'là que mes gars se prennent pour des tacticiens.
Un de mes chiens a préféré foncer gueule ouverte vers le chef d'en face. Ha ben ça il est resté la gueule ouverte quand il y pris une espèce de décharge de lumière qui venait d'une toute petite bonne femme en robe de soirée. ça l'a stoppé net cet idiot.

Et c'est là que le mec au fond me prend pour cible avec son lance-cure-dents. Et ben vous allez pas le croire mais quand il m'a loupé c'est ce crétin de Bestigor qui se tenait devant moi qui s'est pris la flèche dans la jambe. Et comme on était sur une passerelle, ce qui devait arriver arriva. Je l'ai vu gros comme une pierre de harde le bordel. Et que je sautille de douleur à gauche et que je sautille de douleur à droite, bon ben fallait bien qu'il foute le sabot dans un trou ce con et voilà, il est tombé de la passerelle.
Bon c'est résistant ces p'tites bêtes donc il était même pas sonné à l'atterrissage. Mais il était un étage plus bas du coup, très utile le mec.

Je peux reconnaître que nos adversaires étaient stoïques face à notre avancée, mais qu'est-ce qu'ils sont lâches avec leurs trucs à lancer des cure-dents. Enfin, il y en a deux qui ont voulu montrer qu'ils savaient faire autre chose et ils ont foutu en l'air un de mes gors. Bon, ils s'y sont mis à deux quand même pour y arriver. Faut dire que ces putains de passerelles nous obligent à courir à la queue leu leu, on a déjà l'air con normalement mais alors là...

C'est là que la dérouille aurait pu tourner à notre avantage, on était à deux pas de leur incruster nos massues dans la face, mais ça aurait été trop facile. Khorgar est resté coincé en bas d'un mur (note pour plus tard : faire des entraînements d'escalade parce que les sabots c'est pas pratique). Mon chaman, ce crétin, devait être en train de penser à ce qu'il avait becqueté hier soir parce qu'il a oublié d'utiliser sa magie quand il en avait l'occase. Il n'y a que Mulghor qui a fait quelque chose de correct en foutant des coups de masse dans la tronche de deux de ces lâches créatures au point que j'ai cru qu'il allait les finir.

Et pendant tout ce temps, ce crétin de Centigor a couru à droite à gauche, il devait être encore bourré celui là. Du coup il a pas protégé mon deuxième clébard qui s'est fait croquer par un sang-froid et s'est sauvé sans demander son reste.

Là, j'avoue que de voir mon deuxième chien se faire abîmer de la sorte, ça ma foutu un coup au moral, les gors ça passe mais mes chiens, bordel ! Du coup j'ai ordonné qu'on rentre au campement. C'est Mulghor qui faisait un peu la gueule, il avait pas pu achever ses deux proies, je pense qu'il m'en veut un peu, ça lui passera, sinon je lui claquerai la gueule de toute façon.
Bon au retour on est tombé sur un cadavre tout chaud, on a pas perdu complètement notre journée du coup, on a eu de la bouffe pour le soir.
Arrivé au campement on a pu voir que les blessures de nos chiens étaient pas si graves. En revanche, celles du gor lui ont été fatales, ça a fait de la bouffe en plus."




Voilà, donc une victoire rapide (début du quatrième tour) des Elfes noirs suite à une déroute de ma bande au premier test. Les Elfes ont fait ce qu'ils avaient à faire : camper, et mes hommes bêtes ont fait ce qu'ils savent faire : charger. Bon il reste à synchroniser les mouvements et à utiliser les couverts pour que j'arrive un peu plus proche sans prendre trop de tirs.
Ce fût une partie rigolote, comme souvent les parties de Mordheim, à refaire rapidement.
Seul bémol pour moi : jouer le jour du jeu de plateau est une horreur et une erreur, on entend rien, trop de bruit. Quand on essaie un jeu qu'on ne connait pas très bien c'est assez dérangeant.

Je continue mon post avec quelques remarques à propos du jeu, des règles etc.

Avant la partie nous avons eu une petite discussion à propos du Centigor, figurine de ma bande d'hommes bêtes qui a toujours suscité des questionnements dans la communauté de joueurs de Mordheim et qui est toujours un peu laissée à l'appréciation de chacun en accord avec son cercle de joueurs. Je passe les détails de ce que je pense du cas "Centigor", j'en parlerai dans le sujet sur ma bande quand j'aurais retrouvé les liens internet que j'avais déjà consulté à ce sujet.
Pour cette partie il a été décidé que le Centigor serait une Grande cible, qu'il ne pouvait pas Grimper ni prendre d'échelle, qu'il n'avait pas la sauvegarde de 6+ de la cavalerie.

Petits points que nous avons oubliés ou que nous avons mal appliqués :

J'ai complètement oublié la règle Ivre de mon Centigor pendant la partie, à chaque début de tour. Là c'est de ma faute, je n'ai qu'à connaître ma liste mieux que ça.

Lors d'un tir sur une figurine à couvert, le couvert est touché uniquement si le tir rate la cible à 1 point prêt. Je ne sais plus quel résultat c'était mais je sais qu'on a pas vérifié si c'était à un point ou pas, nous l'avons fait automatiquement.

Nous avons oublié que lorsque qu'une attaque est faite avec une dague le défenseur améliore sa sauvegarde de 1 ou gagne une sauvegarde de 6+ dans le cas où il n'a pas de sauvegarde.

Lorsque mon gor s'est trouvé face à deux spadassins nous n'avons pas vérifié la distance du gor le plus proche car s'il avait été à plus de 6 pas le gor au CàC aurait dû faire un test de seul contre tous. Il me semble que mon deuxième gor n'était pas loin derrière mais on n'a pas vérifié.

Attention à bien faire les étapes de fin de partie dans l'ordre car les choix ne sont pas censés être modifiés lors des étapes suivantes.

Après la partie nous avons considéré que les nouvelles recrues pouvaient prendre n'importe quel arme de la liste de la bande mais le livre spécifie bien qu'une nouvelle recrue ne peut avoir que des équipements communs de la liste de bande, les équipement rares doivent être achetés selon les règles de commerce habituels (p65 paragraphe Armes et armures et p128 paragraphe Nouvelles recrues). Nous avons donc sans doute fait une erreur à ce niveau là. Cela nous semblait pénalisant pour les Elfes noirs parce que ce sont des hommes de main qui peuvent prendre cette arme et que l'arme en question (arbalète à répétition) est plus chère dans la liste générale que dans la liste de bande mais peut-être est-ce aussi là pour équilibrer l'acquisition d'un matériel qui est tout de même Rare pour tout le monde et que du coup, là, une bande peut très rapidement disposer de beaucoup d'exemplaires de cette arme. Cette situation est comparable au tromblon ou à l'arquebuse de la liste des mercenaires qui sont en effet des armes Rares disponibles facilement uniquement lors de la constitution de la bande.


Voilà, c'était une petite partie sympa, à refaire rapidement, en espérant que ça va motiver des gens pour jouer.
Si vous voulez lire un post très marrant d'un mec sur le forum de Mordheim France je vous conseille le journal intime d'un chaman homme-bête qui me semble très inspiré par un autre post que j'avais lu il y a quelques années : journal d'un space marine du chaos, ces deux posts drôlissimes pour ceux qui connaissent un peu le fluff de Warhammer et Warhammer 40K.

à bientôt j'espère pour un nouveau rapport de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyMer 5 Déc - 18:56

Quelques jours après notre “discussion” avec les elfes noirs, on a rencontré un gor aux abords de la ville. On était en train de chercher de la bouffe et on est tombé dessus comme ça, il cherchait de la bouffe aussi.
Il s’appelle Um’Taar. Il nous a dit qu’il faisait partie d’une bande de mecs qui servent un certain seigneur des ombres. Il était tombé sur eux alors qu’ils étaient en train de sacrifier un gars. Ils avaient l’air cool comme mecs et ils l’avaient accueilli dans leur groupe en disant qu’il était un vrai serviteur du chaos. Lui il s’était surtout dit qu’il trouverait plus facilement de la bouffe en restant avec eux.
En fait après quelques temps ils avaient pris une dérouillée face à des nénettes avec des gros marteaux et il s’était retrouvé un peu tout seul dans le coin. Du coup il nous a rejoint, ça tombait bien on venait de perdre (bouffer) Ghorkar.
En plus il nous a appris un truc utile. Y'a des cultes dans le coin qui seraient prêts à nous aider et il nous a indiqué un lieu où ils se rassemblent de temps en temps.
On est allé voir de quoi il causait et il y avait un grand arbre tout tordu au milieu d’une petite clairière dans les bois pas loin de notre campement.

On a attendu quelques nuits dans le coin et un soir un petit groupe d’humains est venu faire une sorte de rituel autour de l’arbre. On a observé un peu, j’ai dû retenir les mecs de leur tomber dessus pour les bouffer. Ils étaient une bonne dizaine à baragouiner un truc bizarre en se prosternant devant l’arbre tordu. J’ai finalement décidé de m’approcher pour voir leur réaction et ces idiots m’ont vu comme une incarnation de leurs prières. L’un d’eux s’est approché et m’a prié de le laisser me servir. Je m’en suis servi pour essuyer mes sabots. Un deuxième s’est avancé en offrant ses services aussi pitoyablement que le premier. Je déteste les fanatiques. Mais ceux là allaient peut-être nous être utiles. Ils connaissent la ville et peuvent circuler librement.
Si je voulais mener mon plan à bien il allait falloir être plus malin que sauvage pour une fois.

Harek est le nom de celui qui nous a proposé ses services en deuxième. Il m’a promis de choper des infos sur ce qu’il se passe en ville et aux alentours. On verra bien.

Quelques jours après, on a décidé d’aller chasser et on a trouver des traces de campements qui nous faisait sentir comme à la maison, du feu, des os, des trucs qui puent. Il y a des gors dans les parages c’est sûr. Si on peut tomber dessus un jour, y aura peut-être moyen de les rallier à notre groupe. En revanche on a trouvé qu’une biche tout maigrichonne pour le dîner.


Dernière édition par Kommander Ivanov le Mer 5 Déc - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyMer 5 Déc - 18:59

Morrslieb n’était pas avec nous ce soir là.

Harek nous avait indiqué un lieu où auraient découverts pas mal de malpierre. J’sais pas comment il avait eu cette info mais on s’était mis en route, tranquilles.
Et v’là qu’arrivés sur les lieux, on tombe nez à nez avec une bande de mecs torses nus avec des haches.
J’ai vite compris à quel genre de gonzes on avait affaire. Ya quelques années, ma harde s’est alliée à des gars de ce genre pour se faire une petite virée de pillages dans les territoires humains.
Y avait pas de souci à s’faire de loin, les machins qui lancent des flèches c’est pas leur délire. En revanche, quand on serait à porter de bras les tartes risqueraient d’être soignées.
Shalkar qu’était encore beurré a foncé derrière les chiens au galop. Ils avaient flairé un groupe qui se dirigeait vers des ruines en face de nous.
Xarakh est parti sur la gauche avec Khorgar, Tohrgar et Mulghor vers un grand bâtiment tout pété.
De mon côté on a foncé au centre avec Gul’Rak, Ul’Kar et Um’Taar. On avait repéré des mecs qui faisaient les fiers et j’avoue que j’aime bien courir en gueulant vers les plus balaises.
On a à peine fait quelques mètres qu’on a vu un grand flash à gauche et entendu un cri tout bizarre. Khorgar m’a raconté plus tard que c’était le cri du chien vaporisé par la magie de Xarakh mêlé au cri de Xarakh qui avait été projeté par son propre sort et était tombé dans les vapes. Il fait vraiment pas sérieux ce chaman.
Nos chiens se sont retrouvés au milieu de quatre mecs un peu vénères et ils ont passé un sale quart d’heure visiblement parce qu’il y en a quand même un qu’est pas revenu.
Je sais pas si c’est la vue des clébards prenant une dérouillée ou si la bibine lui a troublé la vue mais cet idiot de Shalkar est parti en cavalant sur des passerelles en direction d’un de leur chien tout moche et tout seul.
Bon, évidemment, ça semblait trop bien parti. Il a brandi sa hallebarde bien haut d’un geste étonnamment fluide et l’a abattue bien fort pour la planter …  dans la passerelle ... quelle buse ce mec.
Donc, le chien lui a sauté au colbaque, j’l’ai pas senti super à l’aise le canasson sur ce coup. À tel point qu’après s’être dégagé du chien il a cavalé dans un direction totalement improbable, on ne l’a revu que le lendemain, sa blessure était ridicule et il s’en est vite remis. J’sais pas s’y faut qu’il boive plus ou moins avant d’aller se tarter la gueule, lui.
Pendant ce temps j’avais atteint le groupe de ce qui semblait être leur chef. Mais ils se défendent bien ces bougres et en plus je dois courir plus vite que les autres parce que j’étais tout seul comme un con au milieu d’eux.
J’ai esquivé deux trois coups de hache et tout d’un coup j’ai vu tout noir, je sais pas ce qui s’est passé mais je me suis réveillé au campement et j’avais paumé mes haches.
C’est Khorgar qui m’a raconté la suite et elle était pas falichonne. Il avait mis au tapis un mec qui avait pas l’air de se sentir bien, comme s’il gueulait de l’intérieur qu’il m’a dit. Je sais pas ce qu’avait fumé Khorgar, mais la prochaine fois j’voudrais la même chose.
Il m’a dit que Gul’Rak et Ul’Kar s’étaient faits avoir et qu’il avait sonné la retraite devant l’ampleur des dégâts. Um'Taar a réussi à me récupérer et à me ramener au campement.
Selon Khorgar, Gul’Rak aurait été emporté par ces adorateurs du chaos. Je ne sais pas ce qu’il est devenu mais pour avoir côtoyé ce genre de gaziers dans le passé, ils traitent pas leurs prisonniers avec beaucoup de gentillesse. Tout ce que je sais c’est qu'on l'a pas revu depuis.

Non vraiment, Morrslieb n’était pas avec nous ce soir là.


Voilà en gros ce qui s'est passé pendant la bataille contre Théo et ses maraudeurs.
J'ai un peu merdé sur ma combinaison de force, j'ai pas réussi à emmener assez de mecs au CàC en même temps et c'est devenu du coup très compliqué.
J'ai, de plus, pas été beaucoup aidé par les dés, je ne me souviens pas d'avoir fait autant de 1 en une soirée de toute ma vie >_< sérieusement c'était une catastrophe.
3 morts c'est compliqué à remplacer, heureusement comme c'était leur deuxième bagarre, mes gars ont gagné un peu d'expérience et certains ont gagné une compétence, c'est déjà ça. J'ai même un de mes gors qu'est devenu un héros, ça permet de ramener plus de pierre à la prochaine rixe. On verra ce que ça donne à la prochaine bataille qui sera contre la même bande mais plus forte alors que la mienne est encore moins nombreuse qu'avant >< Je sens que je vais faire une déroute volontaire moi Very Happy


Dernière édition par Kommander Ivanov le Mer 5 Déc - 22:54, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyMer 5 Déc - 19:01

En allant chercher des champignons Mulghor a rencontré un bestigor, Rakhnar qu’il s’appelle. Je savais qu’on en trouverait dans le coin. Il faisait partie d’une harde qui a perdu son chef et qui s’est dispersée. Les autres lui ont proposé de se joindre à nous pendant que j’étais dans les pommes. Il a l’air d’un bon guerrier et je ne cracherai pas sur du renfort. Je lui ai demandé comment son chef était mort. Il m’a dit qu’il ne savait pas si son chef était mort, qu’ils l’avaient juste perdu, ils étaient dans les bois, ils marchaient et puis il était plus là. Ça devait être une sacrée bande de branquignols cette harde.

Harek m’a trouvé des masses toutes rouillées pour remplacer mes haches perdues. Il m’a assuré qu’il m’aurait bien trouvé autre chose mais qu'avec le peu de malpierre que nous avions ramené il a pas pu m’acheter autre chose. En plus, Harek, vu le physique qu’il se traîne je me doute qu’il va pas se risquer à truander un marchand d’armes. Et ils nous ont ramené un chien aussi, pas un petit roquet, un vrai chien de chez nous, avec des cornes et tout. Je sais pas où ils l’ont chopé mais ils étaient six à le tenir avec des chaînes et Harek m’a dit qu’il en avait croqué deux d'entre eux avant qu’ils arrivent à l’amener jusqu’ici. Sur ce coup là, il a pas mal assuré le Harek, ça rattrape le coup des masses pourries.

Bon maintenant, il va falloir que je fasse gaffe, deux dérouillées de suite, ça va pas le faire pour mon autorité. Je suis déjà étonné qu’ils ne m’aient pas becqueté quand j’étais dans les vapes, il va pas falloir que ça recommence. Pour notre prochain tour en ville va falloir la jouer plus finaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyDim 16 Déc - 10:30

Je ne sais pas si c’est qu’on a pas de bol ou qu’il y a des dieux qui nous aiment particulièrement pas mais dernièrement c’est quand même un peu la dèche.

On s’était dit qu’on fouillerait un peu les environs, histoire de voir ce qu’on pourrait trouver comme malpierre sans se prendre la tête.
On fouillait donc tranquille sans emmerder personne et v’là qu’on tombe sur les gonzes de l’autre fois. Non mais bordel, faut pas avoir de pot quand même.

Et ils se mettent à courir vers nous en gueulant, je pense qu’eux aussi nous avait reconnu et je ne crois pas qu’ils venaient nous claquer la bise.

Alors évidemment, de notre côté on a couru aussi, en gueulant aussi d’ailleurs. Tout le monde est parti un peu dans tous les sens, j’avoue j’ai pas trop fait gaffe.
Shalkar avait bu comme un trou la veille, c’est lui qu’hurlait le plus fort. Il a foncé au galop sur un mec tout seul qui s’est avéré ne plus être seul au bout de quelques secondes. Bref il l’a foutu à terre mais celui qui était apparu comme par enchantement lui a mis un coup de masse dans la gueule. Là j’ai pas bien vu ce qui s’est passé parce qu’à côté de moi le chaman a gueulé une incantation, s’est entaillé la main pour libérer la puissance des dieux et est tombé dans les vapes. Mais pas de flash, pas de bruit, rien, ce con de chaman a pas supporté la montée de puissance qu’il m’a dit après. Ha ben non ça il l’a pas supportée visiblement, mais la prochaine fois qu’il me fait un coup pareil c’est la montée de puissance de ma main dans sa gueule qu’il va pas supporter.

Sur ma droite Khorgar a tarté un des leurs, il est bien ce Khorgar. Je sais pas si vous le connaissez Khorgar mais on voit que c’est un mec qu’est pas content dans la vie. Il fait tout le temps la gueule. C’est pas un mauvais bougre pourtant mais j’sais pas il est comme ça. Il a tout le temps le sourire mais à l’envers. Voilà, il a le sourire à l’envers Khorgar.

Le mec qui criait de l’intérieur la dernière fois ne criait pas que de l’intérieur cette fois et il a mis Rakhnar au tapis.
Je ne voyais plus les chiens ni le centigor qui avait disparu de la passerelle, je sais pas s’il s’est cassé la gueule ou s’il avait vu un truc qui brillait au loin.

Avec Rakhnar et Xarakh au sol je me suis dit que ça partait mal et j’ai sonné la retraite. J’ai chopé le chaman sur mon dos, Khorgar a embarqué Rakhnar et on est rentré au camp, personne ne faisait trop la gueule, je crois que personne ne la sentait celle-là.
En plus y avait quasiment pas de malpierre dans le coin, ça valait vraiment pas le coup.


Bon je pense qu'il va falloir que j'arrête de foncer à la charge sans plus de subtilité Laughing , ça colle bien aux hommes bêtes mais sur la table c'est pas très efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyVen 22 Fév - 14:42

Après la deuxième poilade avec les mecs du nord, on s’est baladé du côté de la forêt histoire de voir à quoi ressemblait l’arrière-pays. Et en zonant du côté du campement qu’on avait repéré l’autre fois on est tombé sur deux petits ungors. Ils avaient pas l’air à l’aise quand ils nous ont vu, ils devaient avoir les chocottes et se sont barrés en courant. C’est vrai que dans nos traditions quand on rencontre des gors qu’on ne connait pas, on a tendance à se mettre sur la gueule. Et là, à deux petits contre mes gars, c’est sûr qu’ils auraient passé un sale quart d’heure. Mais les traditions c’est pas trop mon truc. Qu’on fasse quet’chose juste parce qu’on a toujours fait comme ça, ça prouve pas que c’est pas idiot. Mais ça, y pouvaient pas le savoir les petits. Du coup, j’ai dû leur cavaler après et quand je les ai chopés il a fallu deux trois torgnoles pour qu’ils m’écoutent et qu’ils comprennent que je ne leur voulais pas de mal. Maintenant ils nous suivent. C’est pas mal, ça peut servir ces bêtes-là, ils sont souvent pas mauvais en embuscades et plutôt ingénieux. Parfois même ils savent confectionner des trucs.

Le premier s’appelle Thulak. Ils l’appellent tous Latame, Latame Thulak, on sent qu’il aime pas ça mais il dit trop rien, j’imagine qu’y veut pas s’en prendre une. Je pense que si les gars tombent sur une robe en fouillant les ruines, ce sera pour sa gueule, ils sont tellement cons tous.

Le deuxième c’est Ghaltur. Les autres ne lui ont pas encore trouvé de surnom mais ça viendra sans doute.

Ils se baladent avec deux gourdins chacun, c’est rigolo on dirait des trucs pour jouer du tamtam. Moi, je m’en fous, j’attends juste qu’ils soient bons pisteurs et bien vicelards comme il se doit.

On verra.


Dernière édition par Kommander Ivanov le Ven 22 Fév - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kommander Ivanov
Dé 6 en métal qui brille
Kommander Ivanov

Messages : 78
Date d'inscription : 20/08/2016

[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés EmptyVen 22 Fév - 14:46

C’était un de ces soirs qu’était bien brumeux. On se baladait dans le même quartier que l’autre fois, c’est le plus proche du campement et on avait pas envie de se fouler. Après quelques heures de recherches à trouver que dalle, un des ungors a détecté du mouvement dans un bâtiment pas loin de l’endroit où il était parti chi-er. Il aurait aperçu moins d’une dizaine de mecs sur une espèce de tour. En même temps il sait pas compter le gars donc quand il dit « une dizaine », on sait pas trop ce qu’il veut dire. En tout cas il avait l’air sûr qu’ils étaient moins que nous et comme nous on pas nombreux ben ça fait encore moins.

On voyait pas bien à quoi ressemblaient les gonzes avec ce brouillard de mer-de mais on a décidé de monter un traquenard. Ils étaient planqués dans un bâtiment un peu haut au milieu d’une espèce de découvert merdique avec encore des putains de passerelles. La morphologie du terrain ne nous permettant pas d’élaborer une approche tactique subtile et raffinée, nous étions dans l’obligation de réduire la distance en traversant ce découvert désavantageux. Ouais c’est bon y’a pas qu’le chaman qui sait jacter. Bref on devait courir vers cette tour aussi vite que des chiens à qui on aurait mordu les couilles. Et courir on sait faire.

Ben il a fallu que ça foire.

Bon, sur ce coup là, c’est pas trop de notre faute. Franchement on s’était bien réparti, un bel encerclement. Mais on avait pas prévu que ce serait encore des mecs avec des trucs-lance-brochettes. Ha ben là du coup la cavalcade à découvert était moins folichonne. C’est pas la puissance de ces trucs qui est chiante, c’est qu’ils vous en envoient un paquet d’un coup et ça démange sacrément.

De mon côté de la tour j’avais les plus costauds et de l’autre côté on avait mis les trucs qui puent, les chiens et les ungors. Ils devaient se la jouer furtifs. Ha ben ils ont été furtifs les mecs, je les ai pas vu de la baston. Shalkar le bituré n’a pas non plus fait des miracles, je crois pas qu’il avait bien compris l’objectif de la manœuvre et on dirait qu’il voulait juste faire diversion. Bon ben ça les a pas diverti des masses les mecs en haut de leur tour à la con.

Nous, on a foncé par le chemin le plus court et on s’est fait charger par deux gros lézards tout moches. Ils ont été réceptionnés par Rakhnar et Mulghor qui ont résisté un temps et puis Mulghor s’est fait croqué méchamment. J’ai hésité deux secondes sur comment charger ces bestioles mais mon chaman n’a pas hésité lui, il a foncé en gueulant « Mééécrééants !!!! ». Il avait la patate le chaman. Il a pas du tout tenté de faire de la magie. Je crois qu’il en a marre de tomber dans les vapes régulièrement, je crois qu’il avait aussi peur de s’en prendre une sur le museau si sa magie merdait encore. Du coup il s’est servi de ses masses pour taper un des gros lézards et il l’a bien amoché le bordel, à tel point qu’on a récupéré la tête et que le soir on avait de la cervelle de lézard au dîner.

Bon, le problème c’est que pendant ce temps on se prenait des cure-dents plein la viande. Xarakh en a pris pour son compte, Khorgar aussi. Bref notre position n’était pas tenable, j’ai décidé qu’on devait rentrer au camp, en plus j’avais la dalle.

Um’taar et Xarakh ont totalement récupéré de leurs blessures, comme quoi les cure-dents c’est pas la mort. En revanche, Mulghor est resté au tapis. C’est con il commençait à prendre de la caisse le gamin, les autres commençaient même à avoir du respect pour lui. Comme quoi, le respect c’est bien mais ça sauve pas la couenne.

C’est marrant, j’ai remarqué qu’on tombait souvent des passerelles mais que ça m’en a jamais tué un. Khorgar par exemple, il a fait une belle chute cette fois là et ben ça l’a juste rendu plus vénère le mec. Il faisait déjà la gueule tout le temps mais là c’est plus que ça, on sent la rage intérieure du mec. Tiens, l’autre fois, on se baladait tranquille, on cueillait des fleurs (nan je déconne, on était en train de chasser mais comme on a rien trouvé on est r’venu avec des orties pour faire une soupe) et là il a vu un arbre qui lui revenait pas, ben il a foncé dessus et en deux trois coups de masses il en a fait du petit bois du machin.

Quant au chaman, il se sentait pas super après la baston. Il avait vachement mal au dos. On lui a dit que c’était parce qu’il s’était pris des flèches et qu’en tombant il avait dû se déplacer quelque chose. On s’est foutu de sa gueule en lui disant qu’il avait qu’à se trouver un gorstéopathe dans le coin. Ça l’a pas fait rire et il est parti prêt de l’arbre tordu pour faire la tronche, il a pioncé là-bas. Et ben vous allez rire mais le lendemain il avait des ailes qui lui avaient poussé dans le dos. De belles ailes noires, la classe, on aurait dit Malagor, du coup on se foutait moins de sa gueule. Enfin, jusqu’à ce qu’il essaie de voler et là on s’est refoutu de sa gueule parce que visiblement il contrôle pas bien le truc. Il faut qu’il se concentre vachement pour arriver à faire des petits bonds ridicules. Mouais, bon, avec l’entrainement peut-être qu’il arrivera à voler sans avoir la tronche d’un gor constipé.

En tout cas on va changer de quartier, c’est la mer-de dans ce coin, impossible de monter une embuscade correctement, les mecs nous voient à des centaines de pieds. En plus on a quasiment rien trouvé comme pierre qui brille, c’est la dèche.

Sinon la cervelle de lézard c’est pas mal.


Bon après cette partie je me suis dit que vraiment les décors n'étaient pas faits pour Mordheim. Je pensais que ça ne changerait pas grand chose par rapport à Necromunda mais en fait si parce que quand une bande sans tir se retrouve face à une bande avec du tir ben c'est la mer-de.
Il n'y a aucun couvert ou presque, il n'y a pas vraiment de bâtiments, il y a surtout des plateformes et du coup le mec qui n'a pas de tir est en plein découvert et celui qui a des armes à distance dispose d'un vrai champ de tir face à lui.

À Necromunda c'est un peu moins gênant puisque les deux gang disposant obligatoirement de tir ça oblige les deux à se protéger un minimum alors que là le mec qui tir il peut rester tranquille en position en attendant l'autre.

Je vais donc m'atteler à des décors qui rééquilibre la chose. Il ne s'agit pas de faire un décor dans lequel les bandes de tir ne pourrait plus rien aligner mais juste de rééquilibrer un peu et puis pour que ça ressemble un peu à une ville en ruine quand même.
J'en profiterai pour faire des décors qui collent avec les scénarios du bouquin pour que les règles spéciales des scénarios soient facile à appliquer et sans ambiguïté vis à vis des décors.

(vous étonnez pas si j'écris mer-de, c'est parce que le forum change le mot par "caca" sinon et ça me saoul)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty
MessageSujet: Re: [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés   [MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[MORDHEIM] Rapports de bataille des Enragés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAPPORTS DE BATAILLES EXTERIEURS
» [WAB médiéval] Deux magnifiques rapports de bataille !
» Les Rapports de bataille de Brutal
» Rapport de bataille Elfes sylvains / Comtes vampires
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la compagnie ludique :: JEUX DE FIGURINES/WARGAMES :: Warhammer battle-
Sauter vers: